• Sueur froide pour M. Suzuki, roman de JP Conty, 1964

    Sueur froide pour M. Suzuki, roman de Jean-Pierre Conty, 1964

     

    On ne va pas se mentir, on ne s’envole pas ici dans les cimes littéraires !our autant on est tout de même au-dessus du niveau De TF1 et de France-Loisirs. Publié dans la fameuse collection « Fleuve noir », « Sueur froide pour M. Suzuki » est un roman d’espionnage tout ce qu’il y a de plus conventionnel : beaucoup d’aventure, un nombre très élevé de rafales de mitraillette, avec des balles intelligentes, très sélectives, qui abattent les méchants et épargnent les gentils, parmi lesquels, en tout premier, le fameux M. Suzuki, grand héros de l’histoire ! C’est en outre plein d’exotisme, on voyage en Chine, à Hong-Kong, et c’est même instructif, car des notes de bas de page viennent apporter des compléments culturels, géographiques, socio-politiques, historiques, religieux… On trouve également dans ce roman une phrase terrible qui n’a rien d’anodin et que je vous livre : « "Les Muslins, secte noire d'Amérique groupant 200 000 partisans fanatiques et se réclamant du soutien des 500 millions de musulmans répartis dans le monde entier… Le chef de la secte prêche la violence et reçoit ses instructions directement d'Allah.Il annonce la libération définitive de l'Afrique pour 1970 et auparavant, des luttes sanglantes dans tous les Etats". Etrange résonance avec de récentes tragédies, en France ou ailleurs ! Une phrase écrite pourtant en 1964, et prémonitoire… Comme quoi, le roman d’espionnage ne manque pas, parfois, de sérieux et de clairvoyance…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :