• Place de l'étoile, roman de Patrick Modiano, 1968

    C'est entendu, Patrick Modiano a reçu le Prix Nobel de littérature ! Chapeau l'écrivain !... Pourtant, doit-on pour autant tout avaler de Modiano dans l'extase de l'admiration, prosterné aux pieds du maître couronné ? J'en doute pour ma part, après avoir lu  son premier roman , La Place de l'étoile, paru en 1968... Dès les premières pages je me suis demandé si j'hallucinais ! ?... De la littérature, ça ?... moi j'y ai vu une pochade farfelue, délirante, à se demander ce qu'avait consommé l'auteur au moment où il rédigeait... Ce n'est pas un roman qu'il nous donne à lire, mais une ratatouille impertinente, pleine d'ironie juive, certes, mais l'originalité à tout crin ne suffit pas à rendre un bouquin intéressant. ... Certes je comprends la position délicate, peut-être douloureuse, de Modiano : il devait y avoir dans sa tête bien des conflits et des interrogations, bien des indignations sur la judéité ;et sans doute avait-il besoin de se vider la tête en mettant tout ça sur le papier : l'écriture libère ! Mais bon, infliger ça aux lecteurs, tout de même ! On ne mérite pas ça, nous les lecteurs !... J'ai failli jeter le bouquin par la fenêtre, mais tout de même : comme j'ai payé le livre en totalité, j'ai tenu à le lire dans son intégralité. Et puis, parfois, un livre pénible au début, se rachète au fil des pages ! Hélas, rien de tel ici : chiant de bout en bout, incohérent, abracadabrantesque... Mais bon, on ne saurait en vouloir à un Prix Nobel d'avoir commis un péché de jeunesse !... Une seule chose à faire pour moi : lire autre chose de Patrick Modiano... 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :