• L'Homme aux lèvres de saphir, par Hervé Le Corre, 2004

    Ce livre a reçu le Grand Prix du roman noir français au festival de Cognac 2005. La récompense est méritée. On a en effet ici un roman policier d'excellente facture.  Et pour le prix d'un polar, on a en même temps une sorte de docu-fiction, puisque l'histoire se passe en 1869, dans les derniers jours de 'Empire de Napoléon III, juste avant la guerre de 1870.. L'auteur excelle à nous faire revivre le Paris de l'époque, la misère ouvrière et les joies simples des travailleurs, la condition des prostituées dans les fameuses maisons closes, alors très à la mode.. Et dans cette ville-lumière aux coins sombres, rôde un terrible criminel, un tueur en série nommé Pujols. Admirateur de Lautréamont, il s'inspire de l'oeuvre de l'écrivain "Les Chants de Maldoror", pour perpétrer des crimes épouvantables, avec un raffinement de cruauté. La police le traque impitoyablement. Pas d'ADN ni de police scientifique à l'époque, l'enquête se base sur les indicateurs, les mouchards, les prostituées.. Intelligent, le tueur en série multiplie les assassinats, tous plus cruels et épouvantables les uns que les autres... La police le recherche, de ruelle en taverne et paiera un lourd tribut  au cours de cette chasse à l'homme... On ne dira rien de la fin, bien sûr, mais sachez que vous lirez cette histoire sans une minute d'ennui, et en ayant l'impression de revivre cette époque étrange au seuil de la guerre de 1870 et à la veille des terribles affrontements de la Commune de Paris. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :