• Colère en Louisiane, par Ernest J. Gaines, 1983

    Si je parle ici de ce livre, c'est juste par altruisme, pour vous éviter de faire la connerie de l'acheter ! La critique pourrait tenir en un seul mot : nul !.... Mais, comme l'a écrit Edmond Rostand dans Cyrano de Bergerac : "C'est un peu court, jeune homme !"... Je vais donc développer un peu : Dès la première page, on a un mort, un tué ; il gît dans l'herbe, couché sur le dos, du sang  au niveau de la poitrine... Page 90, il est encore là, dans la même position, car les morts, c'est bien connu, ne bougent guère !.. Mais il y a du monde autour : le shérif venu enquêter, et puis plein de Nègres, dont chacun s'accuse du meurtre, le tué étant un Blanc... Toute l'histoire tient là : chaque nègre tient un fusil, chaque nègre dit qu'il a tué. S'ensuivent d'interminables dialogues en forme de bla-bla, où chacun exprime la rancoeur qu'il avait, et les souffrances infligés par le Blanc pendant de longues années.. . Cela aurait pu être un polar autour de la ségrégation et du racisme... Mais c'est raté ; le style est lourd, maladroit, mal écrit (ou mal traduit ?)... Aucun suspense ne nous pousse vers la page suivante... En face, on voit s'organiser une coalition de Blancs, pour l'inévitable vengeance, dans ce terrible engrenage raciste qui n'a pas de fin, car les haines se cultivent et s'entretiennent... Et ce roman plein de verbiage va ainsi de chapitre en chapitre, pour nous infliger des tonnes de jérémiades laborieuses qui se perdent dans une foule de détails inutiles... Seul personnage intéressant : le shérif, assis entre deux chaises : il est Blanc, mais il tente de faire prévaloir la raison, ce qui le fait accuser par les Blancs de "défendre les Nègres ".... Bien entendu, il y aura une fusillade à la fin, dans la plus grande confusion. Trois morts, puis un procès qui se termine en eau de boudin....  Un roman raté, de bout en bout. A éviter absolument.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :